Comment assurer un jeune conducteur sur la voiture de ses parents ?

Assurance > Assurance Auto > Comment assurer un jeune conducteur sur la voiture de ses parents ?
jeune conducteur assurance

De façon générale, une assurance offre des prestations lors de la survenance d’un évènement quelconque appelé “risques”, ces garanties étant liées au souscripteur du contrat. Cette prestation peut englober plusieurs domaines, tout particulièrement dans le domaine automobile. L’assurance couvre ainsi le propriétaire de la voiture… mais pas que ! Si votre enfant conduit également votre voiture depuis peu, comment l’assurer ? Faut-il souscrire une nouvelle assurance en son nom ou peut-il profiter de votre couverture ? Découvrez tout sur le sujet à travers cet article.

Assurer un jeune en tant que conducteur secondaire

Il existe plusieurs assurances auto et le choix dépend de l’analyse de plusieurs critères. Par ailleurs, l’assurance choisie peut ne pas couvrir un autre conducteur même si ce dernier est votre enfant. Il faut donc pour la sécurité de ce dernier établir une assurance pour jeune conducteur. Il existe par ailleurs, deux types d’assurance jeune conducteur : celle en tant que conducteur secondaire et l’assurance jeune conducteur occasionnel.

Pourquoi assurer son enfant en tant que conducteur secondaire ?

Il a été démontré sur plusieurs plans qu’être jeune conducteur coûte assez cher. C’est pour cette raison qu’il est ingénieux de devenir un conducteur secondaire de la voiture de vos parents. Vous avez de la sorte la possibilité de conduire régulièrement le véhicule de vos parents sans provoquer des frais exorbitants.

Les agences d’assurance augmentent généralement le prix de la prime au regard de cette nouvelle possibilité. En effet, en cas d’accident provoqué par le conducteur secondaire, une franchise plus importante est versée.

L’avantage est que le jeune conducteur secondaire bénéficie du bonus des parents. Par exemple, si vous n’êtes pas responsable du sinistre en cas d’accident, vous vous verrez recevoir un bonus sur vos parents. Ces bonus pourront vous servir à assurer votre propre voiture en cas d’assurance. Par ailleurs, vous ne bénéficierez des avantages de l’assurance jeune conducteur secondaire que si vos parents ont acquis le contrat d’assurance avant que vous ne figuriez dessus.

  Je me suis fait arrêter sans assurance auto : quels risques ?

Ce qu’un conducteur secondaire ne peut pas faire

Un jeune conducteur secondaire peut bénéficier des avantages de l’assurance auto de ses parents, mais il est tout de même limité sur certains faits. En effet, le conducteur secondaire ne doit pas conduire quotidiennement le véhicule. Chaque fois qu’il est au volant, le contrat auto peut subir de modification.

Le non-respect de ce principe peut conduire à une résiliation de contrat d’assurance et parfois à une poursuite judiciaire.

Le bonus-malus appliqué au jeune conducteur secondaire

Le bonus-malus pour jeune conducteur est totalement différent de la norme commune. En effet, ce qui rend la réduction-majoration spécifique dans ce cas émane du fait que l’assurance auto n’est pas liée à une personne, mais à un véhicule. Ainsi que vous soyez un jeune conducteur ou non, en tant que conducteur secondaire, vous avez une influence sur l’assurance de vos parents.

Lorsque vous êtes responsable d’un sinistre, vous êtes tout simplement malussé et en plus vos parents dont les noms figurent sur le contrat le sont également. Ce système est vis-versa. Si vous parents sont responsable d’un accident, vous aurez également un malus tout comme eux. Cette information sera notée dans votre relevé d’information que vous présenterez le jour où vous voudriez faire votre propre assurance auto.

Assurer un jeune comme conducteur occasionnel

À défaut de faire de votre enfant un jeune conducteur secondaire, vous pouvez faire de lui un jeune conducteur occasionnel. Par ailleurs, vous choisir cette option, certaines conditions spécifiques doivent être respectées. En effet, le prêt peut être limité uniquement aux membres de la famille ; une extension de garantie ou une majoration de la franchise en cas d’accident peut être identifiée ; l’utilisation de la voiture à titre occasionnel ne peut se faire qu’en cas de trajets privés et l’assurance peut également refuser le prêt du volant sur une voiture sportive ou trop luxueuse. A l’inverse, vous devez l’assurer quel que soit l’état de votre voiture.

En outre, en cas de sinistre, le malus s’applique uniquement au détenteur du contrat. Ceci s’applique même si le propriétaire de la voiture n’est pas informé de l’emprunt de la voiture.

  Quelle assurance santé étudiant choisir ?

Différence entre conducteur secondaire et conducteur occasionnel

Il existe une différence nette et précise entre le conducteur secondaire et celui occasionnel. En effet, le conducteur secondaire est inscrit sur le contrat d’assurance au même titre que le détenteur de la voiture et bénéficie des mêmes garanties et avantages que ce dernier. Si par contre un sinistre intervient, il écope des mêmes malus que celui-ci même s’il n’est pas responsable de l’accident.

En outre si un conducteur occasionnel est au volant, seule la garantie responsabilité civile aura d’effet. Il n’est pas atteint par les malus même s’il est responsable de l’accident.

Conducteur occasionnel : est-ce la bonne solution quand on vient d’avoir son permis ?

Non ! Sur analyse des différents avantages qu’on peut avoir en tant que jeune conducteur occasionnel et celui secondaire, être conducteur secondaire s’avère plus avantageux. Il est ainsi préférable de choisir d’être un conducteur secondaire après avoir obtenu son permis.

Est-il possible d’ajouter un conducteur occasionnel à son assurance auto ?

Le conducteur occasionnel n’a pas vocation à conduire régulièrement un véhicule. En faisant un usage occasionnel de la voiture, il n’est au volant que de temps à autre pour des raisons personnelles. Du fait de cet emploi peu fréquent et non répétitif, il n’est pas nécessaire de rajouter un conducteur occasionnel à votre assurance. Rendez-vous sur le site https://www.ornikar.com/assurance-auto/jeune-conducteur pour plus d’informations sur les conducteurs occasionnels.

En règle générale, il suffit que le conducteur occasionnel soit détenteur d’un permis de catégorie B pour pouvoir être considéré tel quel. Ceci dit, il est important de vérifier les clauses et dispositions de votre contrat d’assurance auto avant de confier votre véhicule à un proche ou à un ami.

En effet, il peut arriver que votre assureur s’oppose au prêt du véhicule à un tiers, et dans un tel cas, il pourrait refuser de couvrir les frais de réparation de votre auto, même si ces derniers sont clairement inscrits dans le contrat. En outre, des clauses spécifiques peuvent s’appliquer si le sinistre survient lorsque la personne au volant n’est pas le conducteur principal ou secondaire déclaré dans le contrat.

Jetez un coup d’œil à votre contrat d’assurance auto avant de le confier à un conducteur occasionnel, cela va vous éviter bien des mésaventures.

Le monde de l'assurance est en perpétuelle évolution, et c'est bien là ce qui me passionne le plus ! Ce qui est valable aujourd'hui pour une habitation, une voiture ou une personne ne sera plus forcément valable demain. Forte de ce constat, je me suis lancée dans la tenue de ce blog, pour vous donner tous les conseils qui me semblent être dignes de ce nom !

Laisser un commentaire